Auteur Sujet: Rapport de mission 14: extraction Estelle Lafontaine  (Lu 267 fois)

Hors ligne Ayvess

  • Chevallier
  • ****
  • Messages: 695
  • Karma: 1
    • Voir le profil
  • Prénom: Yves
Rapport de mission 14: extraction Estelle Lafontaine
« le: novembre 26, 2020, 12:05:46 pm »
Mission 14 Coterie Lux : extraction d’Estelle Lafontaine.
Enregistrement audio, chevaliers de la Table Ronde présents, Kay, Lancelot, Bédivère.

-Entrez Holly et prenez place.
-Lancelot. Kay. Bonjour. Monsieur, avant de commencer, je tenais vraiment à m’excuser de nouveau. J’ai fait la sourde oreille aux recommandations de Gauvin en retournant à Paris, malgré mon état de santé. J’aurais du garder le lit… Mais ramener Estelle auprès d’Eva, était une promesse que je lui avais faite.
-J’entends Holly, mais ce n’est pas la raison pour laquelle je vous ai faite mander. La présence de Kay n’a pas de rapport avec votre nouvelle insubordination.
-Désolé Monsieur.
-Il est bien temps… Kay, est-il arrivé ?
-Il patiente dans la pièce d’à côté. Je le fais rentrer.
-Merci. Holly, dois-je vous présenter Bédivère ?

-…
-C’est bien la première fois que je vous vois… sans voix.
-Pardon. Kon'nichiwa (Bonjour). Watashi wa anata ni aete kōeidesu (Je suis honorée de vous rencontrer).
-Onaji (De même). C’est toujours un plaisir que de réentendre des mots dans ma langue natale. Et votre accent est parfait.
-Dōmo arigatōgozaimasu (Merci beaucoup).
-Bien. Les présentations étant faites. Savez-vous pourquoi vous êtes là, Holly ?
-Je suppose que c’est en lien avec mon combat avec la réincarnation du Roi Lafayette, qui a failli me coûter la vie.
-Il a failli coûter la vie à toute votre coterie et au renfort de la section Kraken, Hel. Notez que votre approche était peu conventionnelle. Foncer tête baissée vers un adversaire de cette taille.
-C’est assez digne de la section Ogre, mon cher Lancelot, extrêmement téméraire.
-Mot qui s’associe parfaitement avec suicidaire, ma chère Kay.

-Je dois reconnaître que je ne m’attendais pas à une telle puissance. Nous l’avions déjà combattu, sous la forme d’un lion. Nous ne nous attendions pas à cela.
-Vous avez défait ce que nous appelons vulgairement un patron d’élite. C’est une sorte de classification de la puissance des créatures de l’Anathème. Vous avez mené ce combat, quasi-seule, si ce n’est seule. L’intégralité de vos compagnons est rentrée indemne, vous avez réussi à apporter les premiers secours à Hel, avez permis à Gauvin, et cela malgré le risque critique de l’opération, d’extraire le symbiote du Roi Lafayette, qui s’était glissé dans votre oreille gauche et nous permettant de dire aujourd’hui, qu’il est totalement hors d’état de nuire, tout cela au mépris de votre propre santé, puisque, non contente d’avoir perdu un œil dans cette histoire et frôler la paraplégie, vous avez fait fi des recommandations médicales d’un chevalier de la table ronde pour retourner à Paris, sauver, avec votre coterie, une jeune fille et son groupe, tout cela pour tenir un engagement auprès d’une jeune femme, reconnue pour rendre un peu d’espoir à l’humanité. C’est un assez bon résumé ?
-Oui, Monsieur. Maintenant, à vous écouter, je me rends bien compte de l’inconscience totale de mes actions et du péril que j’ai fait courir à mes compagnons. Et je comprends la décision que vous devrez prendre.
-Qu’Arthur vous entende, Holly.
-Je ne suis pas aussi digne du Knight, que je le croyais. Ce fut, cependant, un plaisir et un grand honneur, que de vous avoir servi Kay, merci pour votre confiance à l’époque. Lancelot, je regrette sincèrement mon comportement tout au long des missions que vous nous avez confié…
-Vous intégrez la section Kraken.
-Pardon ?
-Bédivère ? A toi, la suite.
-Lancelot vient de résumer, disons, l’acte héroïque que vous avez mené. Certes, cela n’est pas très réfléchi, mais votre courage, votre abnégation et vos talents martiaux ont suscité mon intérêt. Kay m’a brossé le portrait d’une jeune femme totalement dévouée au Knight. Je souhaite donc vous compter parmi les membres de ma section.

-Monsieur…
-Cependant, il va vite vous falloir grandir et apprendre à maîtriser un peu mieux vos impulsions. L’impétuosité peut être une qualité, mais un chevalier vivant est bien plus efficace que mort.
-Vous voulez recruter une handicapée ?
-Pour des soins plus complets, nous nous en chargeons. Encore faut il que vous soyez prête à garder votre chambre. Est-ce possible pour vous ?
-Je ne sais quoi répondre Monsieur…
-Holly, dis juste oui.
-Oui !
-Voilà qui est donc acté. Soyez la bienvenue dans la section Kraken.
-Merci, merci à vous trois !
-Une dernière chose Holly.
-Oui Kay.
-Tu as disparu pendant dix jours et nous t’avions crue morte… tu as combattu un patron qui aurait du t’abattre… tu changes de section alors que tu pensais prendre la porte… Tu renais une nouvelle fois. Je pense qu’Holly est morte. Que penses-tu de Phénix ?