Auteur Sujet: Rapport de mission 1 - Le froid et la nuit  (Lu 356 fois)

Hors ligne oberon

  • Moderator
  • Chevallier
  • *****
  • Messages: 762
  • Karma: 1
    • Voir le profil
  • Prénom: Jean François
Rapport de mission 1 - Le froid et la nuit
« le: mars 27, 2020, 09:29:33 pm »
Mission "Le froid et la nuit"

Etat de la mission :
Objectifs principaux :

  • Retrouvez l’équipe présente sur place                                    : Réussi
  • Identifiez le ou les problèmes rencontrés par l’équipe sur place         : Réussi
  • Sécurisez l’avant poste                                                  : Réussi
Objectifs Secondaires:

  • Enquêtez sur de potentiels traces de désespoir sur place                        : Réussi
  • Enquêtez sur ces agissements suspects et découvrez leur source                  : Réussi
  • Si présentes, tuez toutes les créatures de l’Anathème jusqu’à la dernière       : Réussi



Rapport de Mission du Chevalier Fabio CAVIRAGHI

La mission confiée a notre groupe par le chevalier Lancelot est une intervention en Sibérie, suite à un appel à l’aide d’un groupe du Knight posté dans un avant poste scientifique.

A notre arrivée, les races d’une attaque étaient évidentes. Des hommes infestés par des créatures de la chair furent trouvés à proximité de la base. Les conditions climatiques étaient particulièrement hostiles et forcèrent notre pilote à nous attendre en dehors de la zone.
A l’intérieur, les chevaliers du Knight furent  terrassés par des vagues ennemies. Notre investigation dans les lieux permirent d’identifier que Carlo, déjà atteint par la perte de membres de sa coterie dans de précédentes missions, tomba dans un profond désespoir. Lors de l’attaque, celui-ci livra l’un de ses compagnons à l’ennemi et (dé ?)folda son armure. Les créatures de la chair (nom a ajouter) se ruèrent sur l’armure paladin qui protégeait les lieux, et sur le malheureux. Ils épargnèrent Carlo qui se suicida. Le désespoir permit-il de sembler insignifiant, ou comme une partie des opposants ? Même si leur but n’était pas de tuer, laisser ainsi une proie facile est troublant.

Nous récupérâmes sur place un journal et des notes, une arbalète et un lance grenade expérimental.
La base fut alors attaquée par une nouvelle vague et notre coterie la défendit utilisant toutes les défenses de la base et nos compétences respectives.

Les vidéos de la base montraient que les assaillants semblaient se rendre au nord de notre position et que cet assaut n’était qu’un moyen d’écraser un obstacle sur leur chemin.
Il semblait évident que les créatures alentours cherchaient à atteindre un point précis. Nous décidâmes de partir explorer la zone, où nous trouvèrent un centre de recherche financé par l’arche de Londres. Sa directrice nous accueilli avec plaisir car le reste de la vague affaiblie par la coterie de Carlo avait affaibli les défenses de leur base, mais montra des réticences quand à nous montrer le sujet de leur expériences. Celle-ci finit par être convaincue que sa survie dépendait de sa coopération.

Ce centre recherchait à guérir du désespoir et des recherches basées sur la lumière (ultra violette?)/l’art montraient quelques signes d’amélioration chez les patients les moins atteints, mais semblait peu efficaces sur les patients plus atteints. Les patients étaient classés par ordre d’exposition, et il m’a fallu intervenir pour sauver la vie d’un malheureux prêt à se suicider contre la vitre de protection.

Le cas le plus marquant était un homme récupéré au Japon qui ne montrait aucun signe hormis une folie incontrôlable en présence d’art. Il nous semblait probable qu’il était la cible de nos opposants. Nous tentâmes de faire évacuer la base, alors que (Fred) tenta de réparer au mieux les défenses.
C’est alors qu’une vague ennemie arriva afin de « récupérer l’enfant du seigneur». Un géant de chair s’opposa à nous, et il fut évident que seules les armes expérimentales du Knight permettaient de l’affaiblir. Celui-ci se régénérait grâce aux troupes qui l’accompagnaient. Un combat titanesque vit la victoire de notre coterie.

Nous nous ruâmes pour récupérer cet être tant convoité, mais celui-ci voyant que le vent tournait, décida de fuir. Détruisant la cellule qui l’enfermait, il faisait preuve d’une célérité incroyable mais lors de sa fuite, nous parvînmes à le détruire. Cet être à apparence humaine était de toute évidence  une créature non-humaine. Les seigneurs du mal seraient-ils donc capables d’enfanter des êtres de chair afin de se mêler à nous ? Quel était donc le but de cette créature qui vivait parmi les hommes ?

Une fois la base évacuée, nous retournèrent au vaisseau et vérifièrent d’où venaient les créatures de chair. Un cratère d’où résidaient de nombreuses créatures de la chair semblait générer ces abominations. Utilisant les armes du vaisseau, nous commencèrent à nettoyer la zone. La chair utilisa cette propriété de se transmuter, regroupant ses forces afin de créer une gigantesque main afin de nous attraper. Sous l’artillerie, l’ennemi plia et fut anéanti. Il fut alors temps de rentrer à Camelot, une fois les civils sécurisés.
« Modifié: avril 24, 2020, 03:27:05 pm par oberon »